Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le mardi 2 avril, j’ai souhaité, dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale alerter le Gouvernement sur la situation dramatique que vivent de nombreux commerçants et restaurateurs.

En janvier, les restaurateurs du Cambrésis en général et de la Ville de Cambrai en particulier m’ont fait part de leurs inquiétudes et de leurs problématiques urgentes.

Depuis, outre un courrier au ministre de l’Économie et des finances, j’ai voulu accentuer mon engagement à leurs côtés en interrogant directement le ministre délégué Commerce lors d’une séance à l’Assemblée nationale.

Merci à la Voix du Nord de recenser mon action, qui, comme vous le savez, est toujours motivée par la défense de ceux qui font le dynamisme de notre ruralité. À ce titre, les commerçants et restaurateurs sont en première ligne et c’est un devoir que tout mettre en œuvre concrètement afin de les aider.

Extrait:

« Nombre d’entrepreneurs vont mal et le député Guy Bricout s’est fait leur porte-parole en interpellant, la semaine dernière à l’Assemblée nationale, la ministre chargée des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation lors des Questions orales sans débat ».

« Outre « le poids des formalités administratives, les hausses du coût de l’énergie, des charges sociales et des matières premières, ou encore le manque de main-d’œuvre », ses interlocuteurs réclamaient « un report ou un étalement nouveau du remboursement des prêts garantis par l’État ». »